La douane et les sportifs de haut niveau

De longue date, la douane française a été très investie dans la promotion du sport de haut niveau. L’engagement de la douane en faveur du sport de haut niveau débute avec la génération des skieurs des années 50. A cette époque, sont créées les brigades de montagne pour faire obstacle à la contrebande sur les frontières alpines et pyrénéennes, et il revient à des membres de l’équipe de France de ski de former et entraîner ces agents des douanes. A partir des années 1960, la douane recrute des skieurs de haut niveau comme auxiliaire, pour répondre à la demande de la fédération française de ski, préoccupée par la situation de champions qui doivent concilier un entraînement intensif et une activité professionnelle pour conserver leur statut d’amateur . Des contrats permettent aux athlètes de poursuivre leur carrière dans de bonne conditions et de favoriser leur insertion professionnelle. La douane n’a pas pour seul but d’apporter des avantages matériels aux athlètes de haut niveau. C ‘est, également, l’occasion pour elle de montrer son attachement à l’éthique et aux valeurs que véhicule le sport.

Cette année on a félicité Thomas Fanara, Cyprien Richard et Taina Barioz, membres de l’équipe de France Douane, pour leur contribution au titre de  « Champion du monde par équipe de ski alpin » que vient de remporter la France à Garmisch Partenkirchen (Allemagne). Parmi les 24 athlètes français sélectionnés, 11 sportifs douaniers étaient engagés dans la compétition. Cette victoire en championnat du monde vient ponctuer une saison déjà marquée par le succès en coupe du monde des skieurs douaniers. L’ équipe de France Douane est composée de 40 athlètes représentant 6 disciplines sportives (athlétisme, escrime, judo, ski, tir et voile).

La douane soutient les sportifs de haut niveau avec lesquels elle partage l’esprit d’équipe, les valeurs d’effort et de performance.

Pierrick

Poster un commentaire

Classé dans Mars 2011

Petite question

Petite question :
Connaissez vous le rapport entre un Doberman, un Bégonia, la Guillotine, une Poubelle et un Sandwich ?
Réponse : tous ces noms communs sont dérivés de noms propres. Voici la mise en relation de ces termes :
-Doberman : était en 1860 employé à la fourrière de Thuringe, c’est là qu’il créa par croisement la race de chien de garde connu sous son nom, en utilisant des chien condamnés qu’il aurait dû euthanasier.
-Bégonia : vient de Michel Bégon gouverneur de Saint-Domingue au XVII ème. La plante fut baptisée en son souvenir.
-Guillotine : bien qu’elle ne fut pas inventée par le docteur Guillotin, qui se contenta de recommander devant l’Assemblée Nationale,  l’utilisation d’une machine pour abréger les souffrances des condamnés à mort, cet objet de mort porte son nom. En fait des systèmes semblable avait déjà été utilisés au Moyen Âge en Allemagne et en Italie au XIII ème. Et la Guillotine telle qu’on la connait à été mise au point par le Docteur Louis et fût testée pour la première fois le 25 avril 1792 sur un voleur : Nicolas-Jacques Pelletier.
-Poubelle : Eugène Poubelle, Préfet de la Seine, imposa par une ordonnance du 15 janvier 1884 l’usage des boîtes à ordures, qui portent aujourd’hui son nom, et leur ramassage quotidien.
-Sandwich : vient du nom de John Montagu, Comte de Sandwich. Ce noble était un joueur de cartes impénitent, qui ne voulait jamais s’arrêter, alors son cuisinier eu l’idée de lui servir son repas entre deux tranches de pain pour que son maître puisse continuer à jouer sans interrompre ses parties.
Franck

Poster un commentaire

Classé dans Mars 2011

Le jeu des sept erreurs

Poster un commentaire

Classé dans Mars 2011

Les oies.

Les oies forment un groupe d’oiseaux appartenant à la famille des anatidés parmi laquelle on trouve aussi les cygnes,  les canards, les bernaches et céréopses, mais aussi les ouettes regroupées au sein des tadorninaes. Ce sont des oiseaux aquatiques assez grands, apparentés aux canards (plus petits) et aux cygnes (plus grands). On distingue aussi les oies sauvages et les oies domestiques. Les oies cacardent. La plupart des espèces d’Europe, d’Asie, et d’Amérique du nord sont migratrices à l’état sauvage. Les différentes espèces d’oies sont principalement végétariennes, quelques espèces peuvent même nuire aux agriculteurs en pâturant leurs champs. Les petits s’appellent des oisons. Le terme jars ne s’applique qu’aux mâles des oies domestiques. Plusieurs espèces d’oies ont été domestiquées. L’oie cendrée (Anser anser) est à l’origine des races européennes, mais en Asie l’oie cygnoïde (Anser cygnoïdes) possède une histoire toute aussi longue. Les races d’oies domestiques sont donc ‘issues de ces deux espèces indépendamment, ou de leurs hybrides qui ne sont pas stériles.

Pierrick

Poster un commentaire

Classé dans Mars 2011

Le chocolat et les animaux : attention danger…

Le chocolat est dangereux pour la plupart des animaux de compagnie. En effet, il contient de la théobromine,un  produit chimique semblable à la caféine, qui stimule le système nerveux. Ce produit peut être mortel pour les chiens, les chats, les rats, les perroquets ou les chevaux, puisque leur métabolisme ne peut pas l’éliminer.
Ainsi, si un chien mange du chocolat dans des quantités non négligeables, la théobromine, qui reste pendant vingt heures dans sa circulation sanguine, peut causer des convulsions épileptiques, un infarctus, des hémorragies internes et finalement la mort. Il faut administrer un vomitif au chien qui a mangé du chocolat dans un délai de deux heures après l’ingestion ou l’amener chez le vétérinaire. Celui-ci tentera à l’aide d’un traitement de limiter l’absorption de la théobromine par l’organisme.
Franck

Poster un commentaire

Classé dans Février 2011

Petite question :

Qu’est ce qui a produit cinq prix Nobel, deux médailles Fields (Récompensant les mathématiciens brillants), deux Premiers ministres du Japon et un président de Taïwan ? Cela en 113 ans, petite précision importante…Université de Kyoto Réponse : L’université de Kyoto. Elle a été fondée en 1897 en tant qu’université impériale du Japon et appartient depuis 2004 à l’association des universités nationales du Japon. Elle compte environ 22 000 étudiants, tous cycles confondus, dont 1 430 étudiants étrangers, 2 875 enseignants et 2 533 personnels administratifs. Ses trois campus sont situés à Kyoto et dans sa périphérie, ainsi que dans la ville d’Uji. Elle est organisée en dix facultés pour le premier cycle et en dix-sept pour les suivants et compte par ailleurs plusieurs infrastructures comme un hôpital universitaire, un service de bibliothèques comprenant plus de six millions de livres, ainsi qu’un musée. Et ce sont certains de ses anciens étudiants qui ont obtenu ces prix ou ces postes prestigieux.Université de Kyoto

 

Franck

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Février 2011

Des nouvelles de l’atelier d’écriture

Connaissez vous « Cortège » de Jacques Prévert ? C’est une double figure de style qui allie « le jeu du cortège  » (sorte de liste) avec la figure stylistique appelée zeugme (consistant à faire dépendre d’un même mot deux termes disparates qui entretiennent avec lui des rapports différents). En voici les premiers vers :
Un vieillard en or avec une montre en deuil
Une reine de peine avec un homme d’Angleterre
Et des travailleurs de la paix avec des gardiens de la mer
Un hussard de la farce avec un dindon de la mort
Voici quelques exemples de ce que cela à inspiré aux membres de l’atelier d’écriture :
Une lecture de vinyle avec un disque d’écoute
Le cheval lion avec le roi d’orgueil
La pie minute avec la cocotte qui chante
Une maison de silicone et des seins en béton
Une école de poissons et d’enfants en bocaux
Un poisson étoilé avec un ciel d’avril
Voilà c’était les dernières nouvelles de l’atelier d’écriture. A la prochaine et merci d’avoir pris le temps de nous lire. Franck

Poster un commentaire

Classé dans Février 2011